Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : stevedollar.com -/- Vitrine d'une opinion libre
  • : Équipe de jeunes diplômés Camerounais, sensibles aux diverses évolutions dans notre pays et dans le monde.Ce site est la vitrine de nos opinions et des sujets qui retiennent notre attention et qui sont soumis à votre appréciation.Alors exprimez-vous!!
  • Contact

PlayList

Recherche

Tableau de Visite

Il y a    personne(s) sur ce blog

Compteur visiteurs

  personnes
ont déjà visité ce site
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 08:37

   
     Tout commence par des Coups de feu au passage du cortège de Chantal Biya, la première dame camerounaise

     Vendredi 03 novembre 2007. Dans les environs du quartier Tsinga à Yaoundé, un jeune homme originaire de l'Extrême-Nord est abattu par un élément de la garde présidentielle. Un fait presque inhabituel. Un cortège de la première dame Chantal Biya en provenance de l'aéroport international de Yaoundé venait de passer par là. La première dame était allée, d'après des témoins, accueillir son homologue nigérienne, madame Tandja, lorsque ce jeune a cru propice de traverser l'avenue. Les riverains sont rapidement tenus en respects par les éléments de la Garde.
       

      Quelques jours plus tôt, affirment des sources policières dans le Littoral, des instructions ont été données pour que la ville de Douala soit fouillée de fond en comble par les patrouilles de police et de gendarmerie. Tous les véhicules ont été examinés attentivement jusqu'au petit matin. A la recherche d'éventuelles transactions sur des stocks d'armes

      La République vit, ainsi, sur une discrète frilosité depuis l'annonce d'un projet de coup d'Etat militaire par la Sécurité il y a moins d'un mois. Les services de la surveillance du territoire, de la recherche extérieure, de la sécurité présidentielle, les renseignements généraux, etc., sont en alerte maximum suite à l'information " mise en route " par la défense nationale

      En réalité, l'on ne sait toujours pas grand-chose de ce schème qui ressemble, d'entrée de jeu, à un vaste procès d'intention. Qui a déjà entraîné - c'est ce qui rend d'autant plus délicate cette affaire ! - l'interpellation d'officiers supérieurs et subalternes de l'armée, ainsi que des ressortissants étrangers, en l'occurrence Angélique Grasso, Jean-Jacques Luciani et Robert Dulas, qui sont des mercenaires présumés et aussi réputés proches du directeur du cabinet civil de la présidence, Jean-Baptiste Béléoken.

      Parmi les autres arrestations de taille, on compte notamment : le colonel Mahamat Boukar Satoume (un ex-collaborateur du capitaine Guerandi Mbara à Nkongsamba, qui aujourd'hui est en exil au Burkina Faso depuis le coup d'etat manqué du 06 Avril 1984 ), le colonel Samuel Koué, patron du bataillon de Mora, le lieutenant-colonel Douraï, patron du bataillon léger d'infanterie de Maroua-Salak

      Des soldats de deuxième classe ont été interpellés dans le cadre de cette enquête déclenchée, d'après des sources à la Sécurité militaire, à partir d'une cargaison d'équipements militaires interceptée à Douala, théoriquement destinée à une liste de personnes trouvée dans le carnet d'un des Européens interpellés. En somme, une opération de vaudou. Le chef de l'Etat Paul Biya, mis au parfum de ce " coup ", aurait demandé la libération immédiate avant son voyage de Paris.
    Bien que tout ceci ressemble à un vrai -faux coup d'Etat, malgré le décès du tristement célèbre rénégat BOB DENARD ,on constate que les mercenaires occidentaux ne dessemplissent pas pour autant dans les capitales africaines ,prêt à frappé un grand coup à la démocratie et la souveraineté du pouvoir en place, bien évidemment avec la complicité des gouvernement étrangers à travers l'aide de leur services secrets respectifs.

 

  L'ex-capitaine des forces armées camerounaises Mr GUERANDI Mbara vivant en exil depuis le coup d'Etat manqué du 06 Avril 1984,s'est exprimé depuis le burkina après ce coup d'etat manqué, en disant notamment: " Ce sacrifice suprême des Patriotes du 06 avril avait pour objectif principal de planter les jalons vers le destin consensuel que le Peuple combattant du Cameroun devait choisir. Est-il encore besoin d’égrener les maux qui minaient déjà notre société et qui sont devenus des gangrènes voire des pandémies de nos jours ? Il n’est pas rare d’entendre nos compatriotes dire: « ces Patriotes du 06 avril 1984 avaient raison de renverser le pouvoir corrompu, le régime totalitaire ; ils avaient vite perçu le gouffre dans lequel était mené le Cameroun ». A vous, Filles et Fils des braves Patriotes du 06 avril 1984, aujourd’hui adultes, je voudrais témoigner et vous rappeler la bravoure héroïque de vos Pères qui se sont sacrifiés pour la dignité nationale. Soyez fiers d’être des descendants de Héros et soyez fidèles aux idéaux qui les ont animés.

    
Que devons nous comprendre de ce message lancé par  le Mr Guerandi à l'encontre de la jeunesse d'aujord'hui? Une chose est sûre, soyez prêt pour le changement en 2011, car ce sera un tournant décisif pour la nation toute entière et que les forces vivent se mobilisent pour le moment venu! Néanmoins ne prônons pas la violence mais une pression pacifique telle la révolution des roses et votonqs massivements aux élections pour barrer  la voie aux conservateur et à l'oligarchie en place.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Pages

Horloge(GMT)

Faites-le !